Guerre russo-ukrainienne : VOLODYMYR Zelensky, à la recherche d’une troisième guerre mondiale ?

La guerre russo-ukrainienne fait rage. Le président ukrainien devient un problème.

Le mardi 15 Novembre 2022, un missile de fabrication russe frappe un village polonais à côté de la frontière avec l’Ukraine et fait deux morts, selon la presse.

Aussitôt, le président ukrainien, VOLODYMYR Zelensky, d’humeur égale à diaboliser son adversaire Vladimir Poutine, accuse la Russie d’avoir lancé le projectile meurtrier.

Pour Kremlin, c’est de la Provocation.

L’heure est grave ! Du côté de la Pologne agressée, du côté des Etats-Unis comme de celui de l’OTAN, l’on prône la prudence, la retenue. Il faut examiner la situation pour savoir d’où est parti le missile.

Et la conclusion tombe : de façon unanime, les Etats-Unis et l’OTAN, pourtant alliés de l’Ukraine dans ce conflit, découvrent que le missile est tiré à partir du territoire ukrainien et non de la Russie.

Et que cela a dû se produire par erreur tactique.

Mais Kiev persiste et signe, soutenant que la bombe est belle et bien partie de la Russie ! jugée « entièrement responsable »

Stupeur ! Embarras !

Que veut à la fin Zelensky en agissant comme il le fait, en tenant tête à tout l’Occident, y compris ses mentors les Etats-Unis et l’OTAN ? Contrôle-t-il le mental et la psychologie éprouvée de tous ses soldats ouvriers des missiles sur le terrain pour mettre sa main au feu quant à l’innocence de son camp ?

Quel argument objectif et factuel aurait-il contre la Russie ?

Le fait que le missile en question porte l’estampille russe ? Il se dit « sûr que c’était un missile russe ».

Ridicule ! rétorquent les analystes parce que les missiles de fabrication russe, « c’est versé partout », comme on le dirait à Abidjan, tout le monde les utilise, notamment dans cette région voisine à la Russie.

Cet argument ne peut donc prospérer.

D’ailleurs à qui profite le crime ?

A observer son obstination à faire de la Russie l’auteur de la frappe contre la Pologne, on finit par croire que le président ukrainien cherche une escalade.

Echaudé par une guerre qui traîne et qui désarticule son pays, Zelensky a hâte de voir un soutien massif et immédiat de ses alliés.

Il veut l’entrée en guerre franche et directe de ses parrains contre la Russie. Il veut que le monde se suicide pour lui, pour son égo !

Son acharnement contre la Russie fait croire que le missile qui a frappé la Pologne est un acte prémédité des autorités ukrainiennes pour déclencher une guerre qui peut être mondiale.

Mais voilà, le jeudi 17 novembre, face aux critiques et autres interrogations, le président ukrainien met de l’eau dans son vin. Il relativise sa position, disant maintenant qu’il ne sait pas ce qui s’est réellement passé:  « Je ne sais pas ce qu’il s’est passé ». Hélas ! Trop tard ! ses intentions pour une grave escalade sont bien perçues.  

Car poser un acte dommageable pour en attribuer la responsabilité à l’adversaire, est une vieille technique connue de tous. Porter le maillot du rival et aller faire des casses ou poser des actes repréhensibles afin qu’on l’accuse d’en être le commanditaire est également bien connu, même au bord de la Lagune Ebrié.

Heureusement que les Etats-Unis et l’OTAN ne se laissent distraire, eux qui insistent pour dire que le missile à problème, qui a frappé le village polonais, vient vraiment du terrain ukrainien.

Alors VOLODYMYR Zelensky veut-il sa guerre mondiale ? Il la fera seule !

Dieu nous bénisse !

Germain Séhoué

Quitter la version mobile